Des procédures particulières selon la nationalité de l'étudiant

A noter : Les ressortissants portugais ne sont pas concernés par la procédure de visa et de dossier blanc pour venir étudier en France.

Si vous n'êtes pas ressortissant d'un pays membre de l'UE ou assimilé, votre inscription dans l'enseignement supérieur doit obligatoirement passer par Campus France(service de l'Ambassade)que vous devez contacter au plus tard le 15 janvier 2011.

Espace Campus France de Lisbonne
Avenida Luis Bivar, 91 - 1050-143 Lisboa
lisbonne@campusfrance.org / 21 311 1410 _
S’il s’agit d’une inscription en première ou deuxième année, il faut faire une demande d’admission préalable – Université (DAP). Il s’agit d’un dossier qui s’adresse aux étudiants non ressortissants d’un pays membre de l’UE ou assimilé, résidants au Portugal et non titulaires du baccalauréat français et n’ayant pas effectué un parcours universitaire dans un des pays signataires du Processus de Bologne. Il est communément appelé « Dossier blanc ».

Le dossier et la notice explicative peuvent être téléchargée sur le site du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : Dossier et notice :
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid24144/-dossier-blanc-demande-prealable-a-une-inscription-en-premier-cycle.html.

Le dossier est à déposer ou à envoyer complet (rempli, daté, signé et accompagné de tous les documents justificatifs) du 01 décembre au 31 janvier de l’année précédant l’année universitaire (cachet de la poste faisant foi) à l’adresse ci-dessus.

Note : Dans le cadre de la procédure d’admission préalable, les étudiants étrangers doivent passer un examen de compréhension de la langue française, le TCF/DAF, qui se tient en février à l'Institut Franco-Portugais.

Ces épreuves sont destinées à évaluer le niveau de compréhension de la langue française de l’étudiant et ses capacités particulières à suivre un cours d’enseignement supérieur.

Certains étudiants peuvent être dispensés du test de connaissance du français pour la demande d’admission préalable. Cette dispense concerne :

  • Les étudiants des États où le français est la langue officielle (Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Conakry, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Togo) ;
  • Les étudiants non français, issus des sections bilingues françaises figurant sur une liste établie conjointement par les ministères en charge de l’éducation nationale et des affaires étrangères ;

Tous les étudiants non ressortissants des 30 pays de l'Espace Economique Européen, d'Andorre, de Monaco, de Suisse, de San-Marin et du Vatican, doivent obtenir un visa de long séjour portant la mention "étudiant" pour suivre leurs études en France quand le séjour prévu est supérieur à 6 mois.

3 précisions très importantes...

1 - Un visa touristique, quel qu'il soit, ne peut jamais être transformé en visa étudiant. Ni en France, ni dans aucun autre pays de l'Union Européenne.

2 - Si vous devez suivre deux formations l'une après l'autre (une formation en français langue étrangère puis une formation académique par exemple), inscrivez vous à l'une et à l'autre avant de demander votre visa, afin que celui-ci vous soit accordé pour toute la durée de votre séjour d'étude. Le visa français n'est pas modifiable sur le territoire français.

3 - Les étudiants étrangers (hors ressortissants de l'Union Européenne) séjournant en France plus de 3 mois doivent obtenir un titre de séjour étudiant, distinct du visa, dans les deux mois suivant leur arrivée en France.

Renouvellement du visa

Les étudiants de toutes nationalités bénéficient du renouvellement automatique de leur visa "étudiant", sous réserve de produire les documents demandés par les autorités permettant de justifier la poursuite des études entamées.

Fiche pratique "Visa" (PDF)