Maximilien, actuellement étudiant au sein de la filière intégrée Bordeaux/Coimbra à Science Po Bordeaux

 
Grandes Ecoles, Portugal
Maximilien, Portugal

Comment as-tu choisi tes études?

Depuis que j´avais 3 ans j´ai étudié au lycée français de Lisbonne. Quand j´ai eu 17 ans je suis allé en France dans un internat miliaire car il me semblait que c'était la meilleure option pour préparer le concours de Science Po. Après le BAC, j´ai intégré Sciences Po Bordeaux, un des 7 IEP (Instituts d’Etudes Politiques) dans la filière intégrée avec l'Université de Coimbra. En plus des larges débouchés professionnels de la formation Science Po, j´ai aimé le fait de pouvoir étudier deux ans au Portugal et d´avoir, à la fin des 5 ans, deux masters, un portugais et un autre français.

Et maintenant?

Maintenant il me reste un an et demi pour terminer ma formation mais j'ai déjà eu la possibilité de me spécialiser en Gestion et Management à Bordeaux en France et en Relations Internationales à Coimbra au Portugal.

 

Pourquoi as-tu choisi d'aller étudier en France?

J'ai toujours eu l'idée d'aller étudier en France, peut-être du fait de mon enseignement “à la française” au lycée français. Mais compte tenu de la crise actuelle, étudier à l'étranger, et notament en France, est une opportunité pour découvrir une manière d'enseigner différente, très orientée vers la promotion de l'excellence (avec les “Grandes écoles”) et vers l'insertion professionnelle. La reconnaissance internationale de plusieurs écoles et universités et impressionnante et permet d'avoir accès à des accords d'échanges incroyables. Par exemple cet été je vais à l'Université de Berkeley grâce à Science Po Bordeaux!

Qu'est-ce qui a été le plus difficile?

Il est important souligner que le niveau d'enseignement est élevé,  les examens d'entrée pour la plupart des écoles sont très sélectifs. Aussi il faut prendre en considération toutes les difficultés qui naturellement surviennent lorsque l'on arrive dans un nouveau pays, comme l'adaptation à certaines habitudes et certaines manières de faire. Cependant cette intégration n'est pas difficile, surtout pour ceux qui connaissent un peu la culture française.

Qu'est-ce que tu as le plus aimé?

J'ai été content par mon parcours d'avoir un vrai attachement pour le Portugal tant pour l'affection que j'ai pour mon pays comme pour la qualité d'enseignement.

Des conseils pour les futurs étudiants

L'important dans le fond est de définir son projet de la manière la plus claire possible et de voir si une petite visite en France ne vaut pas la peine pour votre projet!